Menu
Log in





 
 
 

Regional Update: Quebec

09 Apr 2015 3:48 PM | CAGP (Administrator)

Acualities au Quebec

English version to follow

Le printemps est plutôt agité au Québec, dans un contexte de restriction budgétaire et d’austérité, et divers bouleversements politiques sont en cours avec l’application dès le 1 avril 205 par Le Ministre de la Santé et des Services Sociaux du Québec, le Dr Gaétan Barrette, du projet de loi 10, la Loi modifiant l’organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux (abolition des agences régionales, création d’établissements à mission élargie et implantation d’une gestion à deux niveaux hiérarchiques) afin de favoriser et de simplifier l’accès aux services pour la population, de contribuer à l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins et d’accroître l’efficience et l’efficacité de ce réseau. Le projet de loi instaure une nouvelle gouvernance pour les établissements régionaux et suprarégionaux, (membres  nommés par le ministre) et accorde de nouveaux pouvoirs au ministre.

Et puis vient le projet de loi 20, Loi favorisant l’accès aux services de médecine de famille et de médecine spécialisée et modifiant diverses dispositions législatives en matière de procréation assistée. Cette loi prévoit certaines obligations applicables à la pratique des médecins qui participent au régime d’assurance maladie du Québec (suivi médical d’un nombre minimal de patients pour les omnipraticiens, nombre minimal de consultations ailleurs qu’au service d’urgence d’un établissement pour les spécialistes, exigences pour assurer aux patients une continuité des soins). À défaut pour un médecin de se conformer à ces obligations, cette loi prévoit la réduction de sa rémunération par la Régie de l’assurance maladie du Québec.

Soucieux d’inclure les gérontopsychiatres dans ce vigoureux processus, l’Association des Médecins Psychiatres du Québec (AMPQ) supporte l’idée de protéger nos postes spécifiques en gérontopsychiatrie. Le groupe de travail est dirigé par la Dre Jessica Roy-Desruisseaux, présidente du nouveau comité de gérontopsychiatrie de l'AMPQ que nous remercions pour son implication assidue. Ce comité travaille de concert avec le comité des effectifs médicaux de l'AMPQ pour demander au MSSS de reconnaître les PEM en gérontopsychiatrie pour les plans quinquennaux 2016-2020. L’AMPQ a répertorié 65 psychiatres avec pratique principale en gérontopsychiatrie au Québec dont 30 certifiés. 2 autres gérontopsychiatres certifiés pratiquent en psychiatrie adulte. 2 R6 à Montréal ont un poste et s'ajouterons aux effectifs et une R6 à Toronto est sans poste signé.

Également, le Collège des Médecins du Québec étudie depuis juin 2014 la reconnaissance officielle de la gérontopsychiatrie comme surspécialité. Le tout sera officialisé par la modification du Règlement sur les spécialités médicales à un moment qui nous est malheureusement inconnu.

Comme vous pourrez le voir sur notre site internet, le Ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec a mis en ligne un très apprécié guide de pratique portant sur la démence et les symptômes comportementaux et psychologiques de la démence (SCPD), des capsules de formation sur les SCPD et différents outils SCPD. Cet important groupe de travail (comité SCPD) formé par le MSSS est représenté par les 4 universités québécoises  et est chapauté par la Dre Marie-André Bruneau que nous remercions pour son travail chevronné. Voici les liens internet qui seront également disponibles sous peu sur le site de l’ACGP :

Le nouveau programme de surspécialité en gérontopsychiatrie de l’Université de Montréal accueille avec enthousiasme depuis 2014 deux résidentes, les Dres Cynthia Bellavance et Maryse Turcotte.

D’autres universités québécoises sont actuellement à l’œuvre pour obtenir un programme de suspécialité en gérontopsychiatrie. L’Université McGill travaille actuellement à des modifications sur son programme présenté au CRMCC et un dépôt prochain auprès du CRMCC serait en cours  pour l'Université Laval.

Le 2e congrès québécois sur la maladie d’Alzheimer à l'automne 2014 à Québec fut un franc succès, a regroupé plusieurs disciplines dont  des gérontopsychiatres. Le 3e congrès québécois sur la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées est prévu en 2016 à Sherbrooke.

Enfin, plusieurs collègues sont actifs côté recherche. Entre autres, Dr Stéphane Richard-Devantoy et son équipe continuent leurs activités de recherche portant sur les bases neurocognitives de la vulnérabilité suicidaire des personnes âgées déprimées (travail collaboratif au sein du Groupe McGill d'études sur le suicide et du CSSS de Saint-Jérôme), sujet qui avait au préalable fait l’objet d’une revue de littérature (Geriatr Psychol Neuropsychiatr Vieil 2013 ; 11 (4) : 367-78) dont les résultats étaient que les fonctions exécutives, en particulier la prise de décision et l’inhibition cognitive, étaient

davantage altérées chez les personnes âgées déprimées avec des antécédents de tentative

de suicide que chez celles sans antécédent de tentative de suicide. Les données de

l’imagerie cérébrale, qui demandaient à être répliquées, avaient mis en évidence des anomalies des circuits fronto-limbiques associées à la vulnérabilité suicidaire chez la personne âgée indépendamment des conditions psychopathologiques. En conclusion, selon les auteurs, la vulnérabilité suicidaire des personnes âgées était associée à des déficits neurocognitifs. Une évaluation neuropsychologique pourrait ainsi contribuer à détecter la vulnérabilité suicidaire d’une personne âgée déprimée, préalable indispensable à tout plan thérapeutique.

Nancy Vasil MD FRCPC

Communications Chair CAGP

Professeure adjointe de clinique, Université de Montréal

Regional Update : Quebec

This spring is proving eventful in Quebec with budget restrictions, austerity and various policy upheavals that are underway. On April 1, 2015, the Quebec Minister of Health and Social Services, Dr. Gaétan Barrette introduced Bill 10, An Act to Modify the Organization and Governance of the Health and Social Services Network, in Particular by Abolishing the Regional Agencies (creating entities with broader remits and introducing a two-tier management structure) to promote and streamline public access to services, contribute to improving the quality and safety of care, and boost the efficiency and effectiveness of this network. The Bill introduces a new governance structure for regional and supraregional bodies (members appointed by the Minister) and grants new powers to the Minister.

And then comes Bill 20, An Act to Promote Access to Family and Specialized Medicine Services and Modifying Various Legislation Governing Assisted Conception. This Bill lays down certain obligations applicable to physicians participating in the Quebec health insurance system (medical monitoring of a minimum number of patients for general practitioners, minimum number of non‑emergency consultations, requirements to ensure continuity of care for patients). Where a physician does not comply with these obligations, the Bill provides for reduced remuneration by the Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ).

Wishing to ensure that geriatric psychiatrists are included in this rigorous process, the Association des médecins psychiatres du Québec (AMPQ) supports the idea of safeguarding our geriatric psychiatry posts. The working group is led by Dr. Jessica Roy-Desruisseaux, Chair of the AMPQ's new geriatric psychiatry committee, who we would like to thank for her tireless involvement. This committee is working in collaboration with the AMPQ’s committee on medical manpower to request that the Quebec Ministry of Health and Social Services (MSSS) recognize medical posts in geriatric psychiatry for the five-year plans from 2016 to 2020. The AMPQ lists 65 psychiatrists whose main practice is geriatric psychiatry in Quebec, 30 of whom are certified. Two other certified geriatric psychiatrists practice adult psychiatry. There are two R6s in Montreal who have a post and will be added to the list, and one R6 in Toronto does not have a signed post.

Furthermore, since June 2014 the Collège des médecins du Québec has been looking into having geriatric psychiatry officially recognized as a subspecialty. This will be formalized by the modification to the regulations governing medical specialization at some point; unfortunately, we do not know when.

As you can see on our website, the MSSS has posted a much-appreciated practical guide to dementia and the behavioural and psychological symptoms of dementia (BPSD), training modules on symptoms and various other related tools.  This important working group (BPSD committee) formed by the MSSS is represented by the four universities in Quebec and led by Dr. Marie-André Bruneau, who we would like to thank for the high level of experience she brings to the committee. Please find below the links that will also soon be available on the CAGP website:

Since 2014, the new subspecialty program in geriatric psychiatry at the University of Montreal has enthusiastically welcomed two residents, Dr. Cynthia Bellavance and Dr. Maryse Turcotte.

Other Quebec universities are currently working on obtaining a subspecialty program in geriatric psychiatry. McGill University is currently making modifications to its program submitted to the RCPSC, and Laval University will soon be filing one with the RCPSC as well.

The 2nd Quebec Conference on Alzheimer’s Disease held in Quebec City in the fall of 2014 was a clear success, attracting many disciplines, including geriatric psychiatry. The 3rd Quebec Conference on Alzheimer’s Disease and Related Disorders is scheduled for 2016 in Sherbrooke.

In addition, a number of colleagues are active in research. Dr. Stéphane Richard‑Devantoy and his team, among others, are continuing their research into the neurocognitive markers of suicide vulnerability in the depressed elderly (a collaborative project with the McGill Group for Suicide Studies and the Saint-Jérôme CSSS), a topic previously reviewed in the literature (Geriatr Psychol Neuropsychiatr Vieil. 2013; 11 (4): 367-78), with the following results: executive functions, especially decision-making and cognitive inhibition, were more impaired in the depressed elderly with a history of suicide attempts than in those without such a history. Brain scan data, which needed to be confirmed in further details, showed abnormalities of fronto‑limbic circuits which are involved in suicide vulnerability in the elderly independently of any associated psychopathological conditions including depression.  The authors concluded that suicide vulnerability in the elderly was associated with neurocognitive deficits. A neuropsychological assessment could thus help to identify the suicide vulnerability of a depressed elderly person, a first step for both pharmacological and psychotherapeutic care

Nancy Vasil MD FRCPC

Communications Chair CAGP

Professeure adjointe de clinique, Université de Montréal


Connect with Us!

PLEASE NOTE: The CAGP cannot provide patients with the names of physicians providing care to patients. The Colleges of Physicians and Surgeons in most Canadian provinces and territories maintain a website for patients to find a physician by specialty. A list of these governing bodies is available on the Federation of Medical Regulatory Authorities of Canada’s website.

CONTACT US
20 Crown Steel Drive, Unit 6, Markham, ON  L3R 9X9
TEL: (289) 846-5383 |1-855-415-3917  
FAX: (905) 415-0071

cagp@secretariatcentral.com | www.cagp.ca

Powered by Wild Apricot Membership Software